Articles avec #encre & estampe tag

Publié le 17 Février 2017

"Petite mésange bleue" gravure en 3 modes sur plaque de cuivre : 

* dessin sur vernis mou + bain à l'eau-forte

* traits à la pointe sèche + bain à l'eau-forte

épreuve de lecture noir et blanc pour vérification et validation du sujet.

* aquatinte de bitume  + bain à l'eau-forte

passage en presse après colorisation aux différentes encres de couleurs.

Je vous reparlerai plus longuement de mes expérimentations en gravure, monotype et autres lithographie dans une prochaine publication.

3 mises en couleur, 3 résultats différents...3 mises en couleur, 3 résultats différents...
3 mises en couleur, 3 résultats différents...3 mises en couleur, 3 résultats différents...

3 mises en couleur, 3 résultats différents...

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #encre & estampe

Repost 0

Publié le 4 Mars 2015

La pointe sèche et l'eau forte au trait
Après avoir verni la plaque de cuivre, on dessine avec une pointe d'acier sur ce support préparé. La pointe vient attaquer, griffer et creuser le métal. Ce faisant elle découvre le vernis et mets le cuivre à nu. L'acide dans lequel on plonge la plaque pourra alors attaquer les parties découvertes et creuser le métal. Lors du tirage, l'encre se déposera à l'intérieur des tailles produites à la fois par l'incision de la pointe et l'attaque de l'acide.
Lorsque la plaque est prête à être tirée, on la dépose sur le plateau de la presse, on cadre une feuille humide, qui cherchera l'encre à l'intérieur des tailles.
On obtient ainsi une épreuve de lecture ou de contrôle avant de passer à l'impression.
On remarquera sur l'épreuve, la cuvette et le relief de l'encre produit par le gaufrage du papier dans le creux du dessin gravé.
Sur cette même plaque j'ai voulu rajouter une autre technique et essayer de créer un contour ombré pour rehausser ma première version. Je me suis donc mis à l'aquatinte.
L'aquatinte
Cette technique consiste à répandre une fine couche de poudre de résine sur la plaque de métal.La résine est fixée en chauffant la plaque et ainsi tient lieu de vernis. L'immersion dans un bain d'acide, permet d'obtenir de minuscules points creusés qui donneront les effets ombrés.
En épargnant certaines parties par du vernis liquide, on peut isoler celles-ci de la morsure de l'acide et obtenir des variations de l'intensité du grain par des bains d'acide successifs.
Quand les effets recherchés sont atteints, on nettoie la plaque et on passe à l’épreuve et au tirage.
Ci-dessous 3 tirages différents que j'ai réalisé avec la même plaque.

Clic sur l'image pour agrandir

GRAVURE (suite)GRAVURE (suite)GRAVURE (suite)

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #encre & estampe

Repost 0

Publié le 9 Février 2015

LINOGRAVURE
Il y a quelque temps déjà, mon ami Patrck D. breton d'adoption et poète à ses heures, m'a demandé de lui illustrer quelques uns de ses poèmes. C'est avec une grande joie que je me suis engagé dans cette tache excitante

Quand je me suis lancé dans la gravure, il m'est revenu à l'esprit une poésie en particulier qui pouvait faire l'objet d'une réalisation en linogravure.

C'est ainsi qu'a partir de mes croquis d'étude j'ai gravé «les amants» dont je vous livre ci-dessous le résultat et le texte concerné :
Les amants
Ils étaient deux qui se tenaient la main.
Deux notes, l’une blanche et l’autre noire !
Heureux en harmonie, sans penser à demain.
Et je pense à toi…
Deux âmes bien nouées, au petit matin.
Tous deux s’abreuvant du même pouvoir !
Complices dans cette union, Amour souverain.
Et je pense à toi « Liberté ».
Combien de temps passé, pour unir ces destins ?
Laisser place à l’amour sans en faire une histoire !
Laisser place à l’histoire de l’Amour sans dédain.
Et je pense à toi « Liberté chérie, Liberté d’aimer ».
Ils étaient deux notes, l’une blanche et l’autre noire…
Et je pense à toi, Libert
é gagnée à la
force d’aimer…
Pat. 14/09/12.

Bien sûr je ne pouvais pas en rester là, j'ai donc profité de mon stage de bronze pour réaliser en volume la quintessence de cette poésie. (voir catégorie : matière & forme)


clic sur les images pour agrandir

LES AMANTS DE LINOLES AMANTS DE LINO
LES AMANTS DE LINOLES AMANTS DE LINOLES AMANTS DE LINO
LES AMANTS DE LINOLES AMANTS DE LINOLES AMANTS DE LINO

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #encre & estampe

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2015

La gravure je l'avais côtoyée quelques années durant, au début de ma carrière professionnelle
(voir profil & parcours). Puis oubliée en tant que telle, laissant aux ateliers spécialisés le soin de réaliser les clichés nécessaires à l'impression de mes créations publicitaires.
Il y a quelque temps, la gravure m'a retrouvé, presque par hasard aux ateliers « Impressions reliées » dont je m'étais rapproché pour des travaux de reliure.
J'avais besoin de l'aide de Catherine Roussel intervenante au Centre pour l'UNESCO, dans les ateliers « autour du livre ». Elle m'a aidé et conseillé pour la reliure des contes que les enfants avaient écrits l'année du thème »Il était une fois ».
J'avais bien remarqué les presses à épreuves et autres machines offset dans l'atelier, mais c'est ma rencontre avec Fabrice Roussel, cadre dans l'imprimerie, qui a été déterminante. Il n'a pas eu besoin de me forcer pour me faire intégrer les samedis après-midi d'expérimentations gravuriennes avec quelques autres personnes déjà présentes.

La gravure c'est quoi ?

Cela consiste simplement à pratiquer une incision dans une surface généralement plane.
Cette surface enduite d'encre est ensuite estampée sur du papier pour révéler le dessin qui vient d'y être tracé/gravé. Parmi les techniques de gravure on distinguera : la linogravure, l'eau forte, l'aquatinte, le vernis mou, la pointe sèche entre autres.
Dans la gravure en creux, toutes les lignes du dessin sont creusées mécaniquement ou chimiquement. L'encre est retenue au fond des tailles, les parties non gravées resteront blanches.
Lorsque la plaque est prête à être tirée, on la dépose sur le plateau d'une presse, on cadre une feuille de papier, qui par la pression exercée par des rouleaux cherchera l'encre dans le creux des tailles. On obtient ainsi une épreuve de contrôle avant de passer à l'impression d'une série d'estampes.Ci-dessous ma première linogravure.

clic sur l'image pour agrandir

LA GRAVURELA GRAVURE

La linogravure est une technique qui convient bien au débutant. La préparation de la plaque est relativement simple, et après quelques essais on peut réaliser une petite œuvre originale.
Le linoléum est un matériau composite à base de poudre de liège, agréable, tendre et facile à graver.Pour le graver on utilise des gouges rondes ou en V de tailles différentes. On peut avec un couteau à lino, creuser des rainures ou tracer les contours d'une zone à évider.
L'impression monochrome ou en plusieurs couleurs offre de nombreuses possibilités d'interprétation graphiques.

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #encre & estampe

Repost 0