Articles avec #couleurs & nature tag

Publié le 9 Janvier 2017

Fleur d’hiver, grande ombellifère
Dure solitude et froid d’enfer
Sur sa tige se dresse, droite et fière
Abandonnée et sans repères
Au faux printemps au fol hiver.

Monique / L'oeil ouvert

clic sur l'image pour agrandirclic sur l'image pour agrandir
clic sur l'image pour agrandirclic sur l'image pour agrandir
clic sur l'image pour agrandirclic sur l'image pour agrandir
clic sur l'image pour agrandirclic sur l'image pour agrandir

clic sur l'image pour agrandir

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 11 Novembre 2015

Grisaille, brumes et brouillards sont de saison. Pourtant l'automne sait également être prodigue de couleurs.
Les jaunes, les ocres, les rouges et les ors égayent de leur flamboiement des journées moins tristes.
Voici une belle palette de ces couleurs sur un extrait de la prose poétique de Jean-Marc Lafrenière : »jusqu'au bout de mon sang » publié le 6 novembre sur www.laFreniere&poesie

Je ratisse l'écriture comme l'homme au râteau. J'avance dans l'automne, mes jambes trouant les feuilles. Je poursuis ma chanson dans la gorge d'un merle, le cœur aux joues, la mort dans l'âme, ma voix trouée de guêpes et l'huile du langage me servant de lucioles. Je resterai debout avec mon nom, mon chiendent, ma joue posée contre les mots. Sur un bout de papier, je fais chanter marlou, la rosée du matin et son écorce de buée, le chat qui lape et sa soucoupe de lait, la note noire d'un corbeau sur une portée de neige. Je voudrais que le chant remplace le travail.

Dans la grande bible de la terre, les animaux sont en prière. Chaque matin renverse quelques litres de vie. Il faut laper sans cesse tout le sang répandu. Mes mains s'écorchent aux ronces et mes souliers grattent l'averse. Quand la nature est triste, le soleil essuie les larmes de la pluie. L'harmonica des grives enflamme les oreilles. La pelle retient son souffle, l'espoir son crayon. Des cerisiers sauvages ponctuent le paysage. Leurs bourgeons sont fragiles comme des flocons de neige. Ils apportent quand même leur étendue de vert, leur étendue de blanc. Du babil des enfants aux mots de la douleur, il faut apprendre à vivre. Le moindre acte d'amour s'étend à toutes choses. Les champs ressemblent à des visages. Il faut savoir les caresser.

clic sur les photos pour agrandir

COULEURS D'AUTOMNECOULEURS D'AUTOMNECOULEURS D'AUTOMNE
COULEURS D'AUTOMNECOULEURS D'AUTOMNECOULEURS D'AUTOMNE
COULEURS D'AUTOMNECOULEURS D'AUTOMNECOULEURS D'AUTOMNE

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2015

réveil 3 h du mat, quelques photos, lune plutôt orange sanguine que rouge,, éclipse totale de 4 à 5 h, retour sous la couette vers 6 H pour une séance de rattrapage de sommeil.. Le luxe d'être en retraite.réveil 3 h du mat, quelques photos, lune plutôt orange sanguine que rouge,, éclipse totale de 4 à 5 h, retour sous la couette vers 6 H pour une séance de rattrapage de sommeil.. Le luxe d'être en retraite.réveil 3 h du mat, quelques photos, lune plutôt orange sanguine que rouge,, éclipse totale de 4 à 5 h, retour sous la couette vers 6 H pour une séance de rattrapage de sommeil.. Le luxe d'être en retraite.
réveil 3 h du mat, quelques photos, lune plutôt orange sanguine que rouge,, éclipse totale de 4 à 5 h, retour sous la couette vers 6 H pour une séance de rattrapage de sommeil.. Le luxe d'être en retraite.réveil 3 h du mat, quelques photos, lune plutôt orange sanguine que rouge,, éclipse totale de 4 à 5 h, retour sous la couette vers 6 H pour une séance de rattrapage de sommeil.. Le luxe d'être en retraite.réveil 3 h du mat, quelques photos, lune plutôt orange sanguine que rouge,, éclipse totale de 4 à 5 h, retour sous la couette vers 6 H pour une séance de rattrapage de sommeil.. Le luxe d'être en retraite.

réveil 3 h du mat, quelques photos, lune plutôt orange sanguine que rouge,, éclipse totale de 4 à 5 h, retour sous la couette vers 6 H pour une séance de rattrapage de sommeil.. Le luxe d'être en retraite.

NUIT BLANCHE POUR LUNE ROUGE. 28 09 2015
NUIT BLANCHE POUR LUNE ROUGE. 28 09 2015NUIT BLANCHE POUR LUNE ROUGE. 28 09 2015NUIT BLANCHE POUR LUNE ROUGE. 28 09 2015

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2015

En évidence dans son assiette
une tranche de melon mise en appât
hypocritement attendait un insecte.

Pour la guêpe qui passait par là
ce fut prétexte à un festin immédiat.
L'hyménoptère par le doux nectar enivré
de son nid ramena une troupe d'amies aillées.
Petit bout par petit bout le melon fut avalé
en milieu de journée il n'en resta que moitié.
Ces consciencieuses ouvrières dévoreuses
de notre déjeuner n'étaient plus fâcheuses.
Savourer en paix nos dominicales agapes
valaient bien cette tranche de melon attrape.
Et si comme moi vous n'aimez pas le melon
de cette suave odeur n'en ferez pas punition.

En fin de journée du melon n'en restait pas tant
L'illustre La Fontaine le disait en sage :
« Patience et longueur de temps,
font plus que force et que rage ! «
Mais trop de gourmandise à leur santé nuit
des voraces noyées l'ont payé de leur vie.

Moralité
Pour dîner à l'abri des piquantes harceleuses
rien ne vaut une tranche de melon juteuse,
le sacrifice fera vos soirées bienheureuses.

LA GUEPE ET LE MELON – FABLE D'ETELA GUEPE ET LE MELON – FABLE D'ETELA GUEPE ET LE MELON – FABLE D'ETE
LA GUEPE ET LE MELON – FABLE D'ETE

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 17 Août 2015

Jardin d'été en fleur pour notre plus grand bonheur.

Mais que fais-t-il dans mes plates-bandes, celui-là ?

Des photos ! Comme si ça ne pouvait pas attendre la fin de ma sieste !

Miaou alors !

clic sur les photos pour agrandir

Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !
Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !
Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !

Pas moyen d'avoir la paix dans ce jardin, même à la mi-août !

COULEURS D’ÉTÉ.COULEURS D’ÉTÉ.COULEURS D’ÉTÉ.

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 11 Juillet 2015

Sur le talus du chemin de fer, les coquelicots regardent d’un œil noir passer les trains. Il y a de quoi ! Associés à la blondeur dorée du blé, ils inspiraient les poètes, les peintres et les chemineaux qui trouvaient dans leur présence un réconfort à leur vie de misère. Maintenant, l’armée en déroute des coquelicots regarde passer les trains climatisés emportant derrière leurs vitres teintées des voyageurs qui n’ont pas même un regard pour eux.
Ce fils du vent ne doit sa survie qu’à une suite de petits hasards qui font que la vie ne s’arrête jamais : une bourrasque incongrue qui a soulevé sa robe ponceau, froissée comme un papier crépon et fait s’envoler quelques graines...
Au bonheur de nos paysages, au hasard des chemins, entre deux pavés, miraculeusement épargné, le coquelicot continue de vivre, de survivre pour qu’un jour, un enfant de Mouloudji, ayant assez de poésie dans le cœur et un grand jardin dans la tête écrive une nouvelle chanson…
(texte du net)

ROUGE D'ETE
ROUGE D'ETEROUGE D'ETE
ROUGE D'ETEROUGE D'ETEROUGE D'ETE
ROUGE D'ETEROUGE D'ETEROUGE D'ETE

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 22 Juin 2015

L'année dernière nous avons eu le bonheur de découvrir des orchidées dans notre gazon.
Des orchidées bourdon.
Malignes, elles imitent à la perfection l'insecte dont elles portent le nom.Ce dernier croyant avoir trouvé une partenaire se fait abuser par la fleur et lui sert ainsi de reproducteur en transportant son pollen sur un autre sujet.

J'avais donc fais particulièrement attention en passant la tondeuse autour de la douzaine de pieds qui nous avaient fait l'honneur de s'inviter chez nous.
Surprise de ce printemps, nous sommes à la tête d'une troupe de vingt fleurs dispersées dans le jardin. Malin moi aussi, je les ai tout de suite intégrées dans les arabesques de mon labyrinthe herbeux, m'évitant ainsi le fastidieux travail de contournement.
Espérons que beaucoup de bourdons auront été leurrés et que nous verrons se multiplier la grâce de cette rare beauté, l'année prochaine.

ORCHIDEES BOURDONORCHIDEES BOURDONORCHIDEES BOURDON
ORCHIDEES BOURDONORCHIDEES BOURDONORCHIDEES BOURDON

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 26 Avril 2015

Après les couleurs enchantées de Raoul Duffy, voici la palette d'un printemps débridé.
Sur un texte de Jean-Marc Lafrenière, je vous livre quelques impressions colorées d'un matin d'avril ensoleillé au jardin.

Il y a des mots pour toutes les saisons. Les mots d’hiver sont comme les sapins. Ils n’ont pas d’automne. Ils montent comme la neige à mi-hauteur des portes. Les mots d’automne ne sont que feuilles mortes. Ils se perdent dans la terre sous une pluie de lettres. Chaque syllabe du printemps a l’odeur d’une épice. Les mots d’été coulent de source, apaisant la soif des légumes. Au printemps, les fleurs se jettent sur la lumière.
Je voyage dans la cartographie des mots, les idéogrammes des voyelles, l’acupuncture des consonnes. Un crayon dans la main, je cesse d’être vieux. J’ai l’âge qu’ont les mots à mesure qu’ils s’écrivent. Toutes les façons de vivre se rejoignent dans les phrases, toutes les raisons d’aimer, toutes les saisons qui colorent le temps. Les pages deviennent un lit de feuilles ou de cailloux. Le papier se charge d’air et de lumière, de la couleur et de l’odeur des terres, de la respiration des plantes.

www.lafreniere&poesie

Clic sur l'image pour agrandir

le jaune éclatant d'un printemps doréle jaune éclatant d'un printemps doréle jaune éclatant d'un printemps doré

le jaune éclatant d'un printemps doré

le rose pastel d'un printemps timidele rose pastel d'un printemps timidele rose pastel d'un printemps timide

le rose pastel d'un printemps timide

le vert tendre des jeunes poussesle vert tendre des jeunes poussesle vert tendre des jeunes pousses

le vert tendre des jeunes pousses

profusion de lumière sur la vieprofusion de lumière sur la vieprofusion de lumière sur la vie

profusion de lumière sur la vie

couleurs explosives sous le regard attentif de Tao et Grafiticouleurs explosives sous le regard attentif de Tao et Grafiticouleurs explosives sous le regard attentif de Tao et Grafiti

couleurs explosives sous le regard attentif de Tao et Grafiti

vous reprendrez bien un peu de vertvous reprendrez bien un peu de vertvous reprendrez bien un peu de vert

vous reprendrez bien un peu de vert

avec un supplément de rose tendre...avec un supplément de rose tendre...avec un supplément de rose tendre...
avec un supplément de rose tendre...avec un supplément de rose tendre...avec un supplément de rose tendre...

avec un supplément de rose tendre...

un peu de bourgeons pour finir ?un peu de bourgeons pour finir ?un peu de bourgeons pour finir ?

un peu de bourgeons pour finir ?

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 23 Mars 2015

Mon fils Jérôme, qui était avec nous en long weekend, a concocté un « timelapse » avec les photos prises durant la partie visible de l'éclipse à Payns.
En sélectionnant une vue toute les 10 minutes, il nous restitue, sur un seul cliché la progression du phénomène de 10 H 50 à 11 h 30.
Merci Jérôme et bravo l'artiste !

clic sur l'image pour agrandir

ECLIPSE 20 MARS 2015

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0

Publié le 22 Mars 2015

Ce 20 mars tant attendu pour son équinoxe, sa nouvelle lune et son entrée dans le printemps, nous aura tout de même frustré d'une partie de son paquet cadeau.
Nous n'avons bénéficié que de la seconde moitié du spectacle de l'éclipse.
Le phénomène annoncé nous aura fait faux bond pour des raisons de couverture nuageuse trop dense, nous donnant à regarder qu'un grand ciel trop gris.
Vers 10 h 45 les nuages ont daignés se dissoudre et nous avons malgré tout pu profiter du spectacle de ce rendez-vous de la lune avec le soleil.
J'ai réussi à prendre quelques images de cette furtive rencontre.
Le printemps lui, à fait éclore quelques timides bourgeons pour bien marquer qu'il est arrivé à temps et à son heure. Il ne lui reste plus qu'a s'installer pour de bon, nous réchauffer l’atmosphère, sortir sa palette de couleurs et nous repeindre le paysage de toute sa gaîté. Pour notre plus grand bien.

clic sur l'image pour agrandir

RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .
RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .
RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .
RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE .

Voir les commentaires

Rédigé par Gerard Welker

Publié dans #couleurs & nature

Repost 0